Accueil Odyssée LES SIRÈNES

Odyssée chant 12 :

Circé s'adresse ainsi à Ulysse :
Vous voilà donc au bout de ce premier voyage! écoute maintenant ce que je vais te dire et qu'un dieu quelques jours t'en fasse souvenir .
Il vous faudra d'abord passer près des sirènes. Elles charment tous les mortels qui les approchent. Mais bien fou qui relâche pour entendre leurs chants ! Jamais en son logis, sa femme et ses enfants ne fêtent son retour car, de leurs fraîches voix, les sirènes le charment, et le pré, leur séjour, est bordé d'un rivage tout blanchi d'ossements et de débris humains, dont les chairs se corrompent. "


Ulysse et les sirènes (F')

Ulysse, sortant de l'Hadès retourne chez Circé, d'abord pour donner une sépulture à son compagnon Alpénor, ainsi qu'il l'a promis à son âme rencontrée chez les morts, puis pour apprendre de la magicienne quelles épreuves l'attendent encore, et quelle route il doit prendre pour rentrer à Ithaque.
La déesse l'avertit du danger que représentent les sirènes et leurs chants mélodieux.

"Passes sans t'arrêter, mais pétris de la cire à la douceur de miel et de tes compagnons bouche les deux oreilles ; que pas un d'eux n'entende ; toi seul, dans le croiseur écoute si tu veux, mais pieds et poings liés debout sur l'emplanture fais-toi fixer au mat."

Suivant ces conseils, Ulysse se fait bien attacher au mat et parvient a passer le danger des sirènes sans encombre pour lui et son équipage. Il évite alors la route des Symplegades, mais à peine sont-ils éloignés des sirènes que déjà ils entendent le grondement de Charybde...
  

Site précédent

Retour Odyssée

Site suivant