Accueil Mythologie HÉLÈNE

  
Hélène

Hélène a dix ans ; l'or de sa tête embrasé
Baigne son col terrible et fier comme une tour.
Grande ombre, dans la nuit elle rugit d'amour,
Près d'elle un dur chasseur marche dans la rosée.

Elle ouvre au clair de lune ainsi qu'une épousée
La pourpre où de son sein brille le blanc contour,
Et les tigres font voir aux petits du vautour
La fille de Tyndare éprise de Thésée.

Théodore de Banville
  


Hélène (F')


L'enlèvement d'Hélène par Pâris

Hélène est un  personnage charnière de la Mythologie. 
Elle est née d'un oeuf de sa mère Léda, fécondée par Zeus qui s'était transformé en cygne pour pouvoir l'approcher et la séduire. 
Mais comme Tyndare le roi de Sparte, et l'époux officiel de Léda, lui avait aussi fait l'amour le même jour, il la considéra comme sa fille.

Hélène, qui avait pour Sœur Clytemnestre et pour frères Castor et Pollux (les Dioscures), était admirée dans toute la Grèce et sa beauté était connue jusque sur l'olympe.

C'est cette grande beauté qui est à l'origine de sa vie assez mouvementée, et une des principales causes de la guerre de Troie.

Elle est d'abord enlevée et épousée de force par Thésée qui l'emmène chez lui, en Attique. Délivrée par ses frères, les Dioscures, elle n'a cependant qu'un bref sursis. 
Tous les rois Grecs subjugués par sa beauté vont voir Tyndare pour lui demander sa main. Mais bien entendu Tyndare ne peut la donner à tout le monde et les esprits commencent à s'échauffer.

Ulysse voulant éviter une guerre fratricide fait une proposition : Hélène choisira elle-même son époux parmi les prétendants qui s'engagent à l'avance à accepter son choix et même à soutenir l'élu en cas d'agression contre celui-ci. Tout le monde accepte cette proposition, au grand soulagement de Tyndare. 
Personne ne peut se douter alors que cet arrangement va mener tout droit à la guerre...
Hélène choisit Ménélas, fils d'Atrée roi de Mycènes, et comme prévu, tous les autres prétendants s'engagent à le secourir et à l'aider en cas de problème ou d'agression.
Ménélas succède à Tyndare sur le trône de Sparte. Quelques temps plus tard, Hélène met au monde une fille Hermione, et ils vivent heureux. Mais un jour Pâris vient à Sparte, pour séduire Hélène avec l'aide d'Aphrodite qui lui avait promis l'amour de la plus belle femme du monde pendant les noces de Thétis et Pelée.
Il profite d'une absence de Ménélas pour enlever Hélène sur son bateau et s'enfuir chez lui en Troade toutes voile dehors. Hélène, envoûtée par Aphrodite ne résiste pas.
Lorsque Ménélas revient chez lui et qu'il apprend la nouvelle, il demande à tous les anciens prétendants d'honorer leur engagement à le soutenir. 

Les préparatifs pour la guerre sont en cours, lorsque Ulysse propose à Ménélas de tenter une médiation auprès des troyens afin d'éviter la guerre. Ils partent tous les deux pour Troie, mais les troyens refusent de rendre Hélène. La guerre est maintenant inévitable.
Elle va durer dix ans, et perdre les troyens qui verront leur ville saccagée. Hélène est récupérée, et Pâris, après avoir tué Achille est tué à son tour par Philoctète.
Hélène délivrée de Pâris, épouse alors le troyen Déiphobos, mais quand la ville est mise à sac par les Achéens, elle livre son nouveau mari à Ménélas avec qui elle se réconcilie.
A la fin de la guerre, elle rentre à Sparte, où elle finit sa vie aux côtés de Ménélas.