Accueil Mythologie LA GUERRE DE TROIE


Homère
l'a d
écrite dans l'Iliade. Elle est immédiatement antérieure à l'Odyssée.
La guerre de Troie a duré dix ans, mais l'Iliade décrit plus particulièrement la dernière année et le combat décisif de Achille contre Hector.

La guerre est déclarée lorsque Pâris, fils de Priam le roi de Troie, enlève Hélène, la femme de Ménélas roi de Sparte. Mais les éléments déclencheurs étaient déjà en place depuis longtemps...  Depuis le mariage de la Néréide Thétis et de Pelée le roi de Phtie...

Ménélas fait jouer ses alliances avec les autres rois Achéens, et sous la conduite du plus puissant d'entre eux, Agamemnon roi de Mycènes, ils réunissent une flotte puissante et partent vers Troie pour ramener Hélène. 

Les (vraies) raisons de la guerre de Troie


"Grâce à sa position stratégique à l'entrée du détroit des Dardanelles, Troie contrôlait l'accès à la mer noire pour les bateaux, et le passage par voie de terre entre ce qui allait devenir l'Europe et ce qui était déjà l'Asie. Cette position privilégiée attisait les colères et les jalousies des royaumes voisins, et explique les nombreuses guerres qu'elle a subies."

Voilà ce que prétendent les cuistres totalement dénués de romantisme. 
Ces fâcheux personnages analysent tous les évènements du passé à travers le prisme déformant de leur vision politico-économique moderne, en occultant complètement le coté romantique et flamboyant de l'épopée. 

Voici, résumée, la véritable raison de la guerre de Troie :


Héra

Premier épisode :
Priam, roi de Troie, eut de son mariage avec Hécube cinquante fils, tous beaux et forts
(à l'époque la pilule n'existait pas encore, et les préservatifs étaient faits au crochet). Mais le plus beau et le plus fort de tous, Pâris, (Paris sera toujours Paris...) était berger sur le mont Ida. Sa naissance n'avait pas eu lieu sous de bons auspices...
Alors qu'elle était enceinte de Pâris, Hécube rêva que toute la ville était en train de brûler. Les devins convoqués par Priam à son réveil, lui annoncèrent que le rêve était prémonitoire, et que probablement l'enfant à naître serait la cause de la destruction de la ville.
Priam décida de sacrifier l'enfant pour sauver Troie. Après sa naissance, il demanda à un berger se nommant Agélaos d'emmener le bébé en haut du mont Ida et de l'y abandonner à son destin.
Mais quelques jours plus tard Agélaos vit qu'une ourse venait allaiter le bébé. Pris de remords il le ramena chez lui et, avec sa femme, ils l'élevèrent comme leur fils. Ainsi, Pâris croyait être le fils d'Agélaos, et Priam pensait que Pâris était mort.
(un de perdu, 49 de retrouvés...)
Pas très loin de la demeure d'Agélaos, sur les pentes de l'Ida, vivait une jeune fille superbe qui s'appeler Oenone. Lorsque le beau Pâris rencontra la belle Oenone, ils tombèrent amoureux l'un de l'autre et vécurent heureux ensemble.... un certain temps. (Bon jusqu'à présent ça fait roman à l'eau de rose de série Z, mais ça va changer)

Deuxième épisode :
Pendant que Pâris et Oenone folâtraient joyeusement dans les prés, on célébrait les noces de Thétis la déesse et de Pelée roi de Phtie. Tous les dieux de l'Olympe y étaient invités... Tous ? pas vraiment...
Eris, déesse de la discorde, réputée pour  semer la zizanie dans tous les rassemblements, n'avait pas été invitée. Vexée, celle-ci vint quand même et pour se venger de l'affront, lança sans se faire voir au milieu de la noce, une pomme d'or sur laquelle elle avait écrit : " A la plus belle".
Pallas Athéna, Héra et Aphrodite se disputèrent la pomme, chacune pensant la mériter plus que les autres. Pour les départager, Zeus décida que ce jugement serait rendu par un mortel. Il demanda à Hermès de conduire les trois déesses sur le mont Ida, où le jugement fut confié à Pâris.
(et c'est là que les emmerdements commencèrent)

Troisième épisode :
Les trois déesses essayèrent à tour de rôle d'influencer le jugement de Pâris.
 
Pallas Athéna déesse de la guerre, lui promit force et vaillance guerrière,
Héra épouse de Zeus, lui apprit qui il était réellement, et lui promit puissance et richesse, tandis qu'Aphrodite déesse de l'amour lui promit l'amour d'Hélène, la plus belle des mortelles.
Pâris, tenté par la proposition d'Aphrodite, lui offrit la pomme de discorde, s'attirant, par ce geste, l'inimitié des deux autres déesses.


Pallas Athéna


Aphrodite

Quatrième épisode :
Pâris sachant à présent, qu'il est un des fils de Priam se rend à Troie pour participer aux jeux et remporte toutes les épreuves. Il se fait alors connaître de son père qui est content de le retrouver si beau et si fort. Il peut désormais habiter le palais.
En allant chercher Hésione chez Télamon, sur les ordres de Priam, il entend sur le chemin tout le monde vanter la beauté d'Hélène. La promesse d'Aphrodite lui revient alors en mémoire. Alors qu'Hésione, finalement heureuse avec Télamon, refuse de le suivre, il va à Sparte où, malgré le bon accueil qu'il reçoit, il profite de l'absence de Ménélas pour enlever Hélène, envoûtée par Aphrodite à cet effet, et l'emmener à Troie.
Lorsque Pâris arrive à Troie avec Hélène, tout le monde admire sa beauté et Priam l'accueille comme sa fille. Seule Cassandre prédit qu'elle causera la ruine de la ville, mais elle ne sera pas entendue.

Cinquième épisode :
Ménélas revenant à Sparte apprend l'enlèvement de sa femme. Il va alors voir son frère Agamemnon, roi de Mycènes, Nestor, roi de Pylos, Diomède roi d'Argos, Ulysse roi d'Ithaque, ainsi que Achille et Philoctète. 
Tous lui promettent leur soutien pour récupérer Hélène. Ulysse propose à Ménélas d'aller à Troie avec lui pour essayer de  récupérer Hélène par la négociation. Peine perdue, les Troyens, subjugués par sa beauté, ne veulent pas la rendre.

La guerre est inévitable.

Sixième et dernier épisode :
A Aulis, la puissante flotte des Achéens est prête à lever l'ancre depuis longtemps, mais les vents sont contraires. Ulysse va chercher le devin Calchas, afin que celui-ci conseille le chef de l'expédition Agamemnon, pour apaiser la colère des dieux et leur envoyer un vent favorable. Calchas après une longue hésitation lui dit qu'il doit sacrifier sa fille, Iphigénie sur l'autel de la déesse Artémis. Iphigénie elle même accepte le sacrifice, mais au dernier moment la déesse Artémis emporte Iphigénie et la remplace par une biche sur l'autel du sacrifice.
Iphigénie ne sera pas tuée, mais disparaîtra, enlevée au dernier moment par Artémis. (
Ce qui vaudra à Agamemnon une petite crise conjugale avec sa femme Clytemnestre pour sa responsabilité dans cette affaire, mais ça, c'est une autre histoire.
Le bon vent se lève, et la flotte peut enfin partir pour Troie.


Paris enlevant Hélène

LA GUERRE

 
Achille pleurant devant le cadavre de Patrocle

 
Le siège de la ville durera dix ans.
L'Iliade raconte la dernière année de la guerre et le combat décisif entre Hector le Troyen et le héros Grec Achille.

Les Grecs n'arrivent pas à prendre l'avantage. De plus Achille, le héros invincible, boude dans sa tente et refuse d'aller au combat parce que Agamemnon, le chef de l'expédition lui a pris Briséis sa captive.
Les Grecs et les Troyens lassés par ses années de guerre, essaient de mettre fin au conflit par un combat singulier entre les deux soupirants d'Hélène ; Pâris et Ménélas.
Au moment ou Ménélas prend le dessus et s'apprête à tuer Pâris, Aphrodite, pour protéger celui-ci, l'enlève dans un nuage et le met à l'abri. La guerre continue donc par la volonté des dieux.

Les troyens, menés par Hector font une sortie et donnent l'assaut au camp Grec. Ils incendient leur flotte et prennent l'avantage en tuant beaucoup de guerriers grecs, dont Patrocle, le meilleur ami d'Achille.
lorsque Achille apprend la nouvelle, désespéré et furieux il se lance dans la  bataille et parvient, après une longue poursuite à tuer Hector dont il traîne le corps, attaché à son char, autour du tombeau de Patrocle pendant plusieurs jours.

Priam, roi de Troie et père d'Hector, vient prier Achille de lui rendre le corps de son fils afin de lui donner une sépulture. Achille accepte.
Homère termine l'Iliade sur les funérailles d'Hector.


Priam implorant Achille de lui rendre le corps de son fils Hector

La prise de la ville grâce au cheval de Troie, que survole à peine Homère, est décrite plus tard, par Virgile dans l'Énéide :

Le rusé Ulysse a l'idée de construire un grand cheval creux dans lequel  pourront se cacher plusieurs soldats.
Les grecs font semblant de partir avec leur bateaux abandonnant le cheval
(farci) sur le rivage, mais l'escadre se dissimule derrière l'île de Ténédos, proche de Troie.
Les Troyens veulent d'abord brûler le cheval sur le rivage, mais un traître les incite à faire entrer le cheval dans la ville comme trophée de guerre. 
Seul le prêtre troyen Laocoon s'oppose à cette idée," timeo danaos et dona ferentes"  (je crains les Grecs, même quand ils font des offrandes) mais il est étouffé par deux énormes serpents sortis de la mer, envoyés par Poséidon.
( qui avait la rancune tenace.  Il en voulait aux Troyens à cause de Laomédon, le père de Priam pour un petit différent d'ordre financier.)
Les Troyens font alors entrer le cheval dans lequel sont dissimulés Ulysse et quelques compagnons.

Dans la nuit, les guerriers Grecs en sortent discrètement et vont ouvrir les portes de la cité à leurs compatriotes revenus en silence de l'île de Ténédos.

La ville est alors prise et saccagée et Priam est égorgé.