Accueil Mythologie ÉRIS (Discorde)

Épigramme votive

Au rude Arès ! A la belliqueuse Discorde !
Aide-moi, je suis vieux, à suspendre au pilier
Mes glaives ébréchés et mon lourd bouclier,
Et ce casque rompu qu'un crin sanglant déborde.

José-maria de HEREDIA


Eris et la pomme d'or (F')

Eris est généralement représentée comme les Érinyes, ailée et malfaisante.
Déesse de la discorde, réputée pour  semer la zizanie dans tous les rassemblements, elle n'avait pas été invitée à la noce de Thétis et Pelée. Vexée, celle-ci vint quand même, et pour se venger de l'affront, lança sans se faire voir au milieu de la noce, une pomme d'or sur laquelle elle avait écrit : " A la plus belle".
Pallas Athéna, Héra et Aphrodite se disputèrent la pomme, chacune pensant la mériter plus que les autres. Pour les départager, Zeus décida que ce jugement serait rendu par un mortel. Il demanda à Hermès de conduire les trois déesses sur le mont Ida, où le jugement fut confié à Pâris.

Les trois déesses essayèrent à tour de rôle d'influencer le jugement de Pâris.  
Pallas Athéna déesse de la guerre, lui promit force et vaillance guerrière,
Héra épouse de Zeus, lui apprit qui il était réellement, et lui promit puissance et richesse, tandis qu'Aphrodite déesse de l'amour lui promit l'amour d'Hélène, la plus belle des mortelles.
Pâris, tenté par la proposition d'Aphrodite, lui offrit la pomme de discorde, s'attirant, par ce geste, l'inimitié des deux autres déesses, et lançant le processus qui allait mener inéluctablement à la guerre de Troie.