Accueil Mythologie DIONYSOS (Bacchus)

Bacchus

Viens, ô divin Bacchus, ô jeune Thyonée,
Ô Dionyse, Évan, Iacchus et Lénée ;
Viens, tel que tu parus aux déserts de Naxos,
Quand ta voix rassurait la fille de Minos.
[.....]
Le faune, le satyre et le jeune sylvain,
Au hasard attroupés autour du vieux Silène,
Qui, sa coupe à la main, de la rive indienne,
Toujours ivre, toujours débile, chancelant,
Pas à pas cheminait sur son âne indolent.

André CHÉNIER


Ses attributs : Le thyrse, la vigne, la coupe à boire.

Education de Bacchus par BOUGUEREAU

  
Dionysos est un des dieux les plus honoré en Grèce. Il est en premier lieu  le dieu de la vigne et du vin, mais il est aussi le dieu des mystères, de la poésie lyrique, de la passion ainsi que celui des fêtes et des jeux.

On le représente souvent, accompagné des Bacchantes, des Satyres, des Silènes,  des  Ménades, de Pan, de Priape et de joueurs de flûte, qui dansent et se contorsionnent de façon suggestive.

Il a plusieurs surnoms : 
   -
Liber (Libre), parce que le vin libère l'esprit,  
   - Bacchus, qui signifie "crier", allusion aux cris des bacchantes. 
   - Evan, parce que ses prêtresses,(les bacchantes ; qui se livraient à des danses effrénées, vêtues de peaux de faon et portant à la main des torches et un thyrse orné de feuilles de vigne, et couronné de pommes de pin)  criaient toujours: Evohé,
Et encore bien d'autres surnoms :  Nysaeus, Lyaeus, Bromius,  etc, qui qualifiaient tous quelques unes de ses particularités.

Sa naissance, qui n'a pas été de tout repos, ajoute encore à la complexité de sa légende ;
Héra, toujours jalouse des amours ancillaires de Zeus, mais ne pouvant s'en prendre directement à lui, arriva par ruse à convaincre Sémélé de faire part à son amant Zeus, de son désir de le voir sous sa véritable apparence. (Zeus se dissimulant toujours sous une fausse apparence pour séduire les mortelles). 

Malgré les réticences de celui-ci, elle insista tant et si bien que Zeus finit par accéder à sa demande et lui apparût dans toute la splendeur de sa puissance divine. 
Le rayonnement était si fort qu'elle se consuma instantanément, et Zeus eut à peine le temps de récupérer vivant le petit Dionysos qui grandissait dans son ventre. Afin qu'il puisse terminer cette gestation interrompue, Zeus le garda trois mois dans sa cuisse. C'est pourquoi on appelle quelquefois Dionysos; le deux fois né.

La mort de Sémélé ne suffit pas à calmer la jalousie d'Héra. Celle-ci reporta sa haine sur le petit Dionysos. Et c'est pour le protéger de cette jalousie que Zeus le fit déguiser en petite fille qu'il confia à Ino et Athamas.
Mais la pugnacité d'Héra lui permît de retrouver sa trace, et pour punir Ino et Athamas de lui avoir donné asile, elle les frappa de folie. Dionysos parvint néanmoins à lui échapper une fois de plus et à s'enfuir vers de lointaines contrées.
Zeus, pour le soustraire aux recherches d'Héra le transforma en chevreau et le confia aux nymphes du mont Nysa, pour parfaire son éducation. C'est d'elles qu'il apprit la culture de la vigne et la fabrication du vin.

Devenu adulte, Héra fut obligée de le reconnaître en tant que fils de Zeus, mais elle ne le tint pas pour quitte, et pour se venger, elle le rendît fou à son tour. Alors, accompagné de ses bacchantes, il parcourût le monde, et enseigna sur son passage la culture de la vigne et la fabrication du vin. Et ainsi il propagea son culte à travers tous les pays méditerranéens.

Bacchante par Leighton

Après un passage peu glorieux en Thrace où le roi Lycurgue s'opposant à l'introduction de son culte, enchaîna les Bacchantes, et obligea Dionysos à s'enfuir chez Thétis, il revint les délivrer, frappa Lycurgue de folie, et rendît son pays stérile. (Ce qui valût à Lycurgue d'être écartelé par son peuple pour avoir oser braver le dieu.)
Plus tard, Dionysos prit un navire pour se rendre à Naxos, mais l'équipage composé de pirates voulut le faire prisonnier pour le vendre comme esclave. Dionysos, furieux, fit immobiliser le navire par du lierre poussant sur le pont, et changea les rames en serpents obligeant les pirates à se jeter à l'eau où ils furent instantanément transformés en dauphins. C'est sur cette île de Naxos qu'il rencontra Ariane, qui y avait été abandonnée par Thésée. Mais ceci est une autre histoire...

Puis Dionysos descendit aux enfers pour y récupérer sa mère Sémélé et l'emmener avec lui sur l'Olympe, où elle prit le nom de Thyoné.