Accueil Mythologie LES CYCLOPES

  
Polyphème en furie

Je vous vois, couple infâme, enivré de plaisir,
Quand vos secrets complots m'ont enivré de rage.
Est-ce ainsi qu'on trahit mon amoureux désir,
Et que l'on ose encore irriter mon courage ?

Je vous vois, ménagez votre peu de loisir,
Vous ne me ferez plus que ce dernier outrage :
Ce morceau de rocher que je vais vous choisir
Vous presse de bientôt achever votre ouvrage.

Maintenant je vous tiens, rien ne peut détourner
Le juste châtiment que je vais vous donner,
Il faut que de ce coup je vous réduise en poudre.

Ainsi dit le Cyclope à deux amants transis.
Sa voix fut un tonnerre, et la pierre une foudre,
Qui meurtrit Galatée, et fit mourir Acis.

François Tristan L'Hermite
 

 
Polyphème surprenant Acis et Galatée

Argès (l'éclair), Brontès (le tonnerre) et Stéropès (la foudre) par (F')

  
Les cyclopes (
avec un seul oeil au milieu du front)  sont des géants dotés d'une grande force .

Argès (l'éclair), Brontès (le tonnerre) et Stéropès (la foudre), sont les trois cyclopes, fils d'Ouranos et de Gaïa.

Rejetés dans le Tartare par leur père Ouranos, ils sont libérés par Zeus et l'aident pendant la La Titanomachie, en lui faisant don de la puissance de la foudre. En remerciement Zeus leur offrira l'immortalité en leur donnant du nectar et de l'ambroisie. 

D'après Virgile, ils forgèrent dans l'atelier d'Héphaïstos dont ils étaient les aides, le trident de Poséidon, l'armure d'invisibilité de Hadès et surtout les célèbres foudres, symboles de la puissance de Zeus.

Le cyclope le plus célèbre de la mythologie est sans aucun doute Polyphème (fils de Poséïdon et de la nymphe Thoosa), qui dans l'Odyssée dévore les compagnons d'Ulysse.

Il éprouve aussi un amour, non réciproque, pour la néréide Galatée, éprise du berger Acis. Lorsqu'il les surprend dans les bras l'un de l'autre, il leur jette dessus un rocher qui écrase Acis.