Accueil Mythologie ATLAS

 
Mais toi, géant ! - d'où vient que sur ta tête chauve
Planent incessamment des aigles à l'œil fauve ?
Qui donc, comme une branche où l'oiseau fait son nid,
Courbe ta large épaule et ton dos de granit ?
Pourquoi dans tes flancs noirs tant d'abîmes pleins d'ombre ?
Quel orage éternel te bat d'un éclair sombre ?
Qui t'a mis tant de neige et de rides au front ?
Et ce front, où jamais printemps ne souriront,
Qui donc le courbe ainsi ? quelle sueur l'inonde ?... -

Atlas leur répondit : - C'est que je porte un monde...

Victor Hugo   


  
D'après Platon, il est fils de Poséidon et premier roi de l'Atlantide, mais d'autres Théogonies le présentent comme fils du titan Japet, et de la nymphe Clyméné.

Il a pour frères d'autres géants; Prométhée et Épiméthée, ainsi que le violent et dangereux Menoetios  .

Il est le père des Pléiades, des Hyades et de leur frère Hyas qu'il à eus avec Pleioné.
Il est aussi le père des Hespérides qu'il a eu avec Hespéris, et aussi le père de Maia, Dioné et Calypso.

Il fait partie des Géants qui ont été envoyés par Gaïa pour combattre Zeus lors de la La Gigantomachie. En punition, il est condamné par Zeus à porter la voûte céleste sur ses épaules.

Une autre version raconte que c'est Persée qui, vexé qu'Atlas lui ait refusé l'hospitalité, le pétrifie en lui présentant la tête de la gorgone Méduse. Le géant changé en une montagne nommée "Atlas" servira éternellement d'appui à la voûte céleste.

Éternellement ? Pas tout à fait...
Lorsque Héraclès se présenta au jardin des Hespérides pour en ramener les pomme d'or objets du onzième des douze travaux, Atlas gentiment lui proposa d'aller les lui chercher, demandant juste à Héraclès de supporter la voûte céleste pendant son absence. Héraclès accepta et Atlas se sentit beaucoup plus léger. 
Voulant profiter un peu plus longtemps de cette nouvelle liberté, au retour Atlas proposa à Héraclès de livrer lui-même les pommes d'or à Eurysthée. Mais Héraclès qui avait compris son petit jeu demanda à Atlas de mieux lui positionner la voûte céleste sur ses épaules. Aussitôt Que Atlas eut en main la voûte céleste pour l'ajuster sur les épaules d'Héraclès, celui-ci s'esquiva, laissant le Géant seul avec sa charge.
Atlas venait de perdre les pommes d'or et l'occasion de se débarrasser de son fardeau.


Persée pétrifiant Atlas avec les yeux de Méduse.