LE MOUSSE

On peut apercevoir ici Coralie, notre mousse du bord, en plein travail. 

Avec une apparente décontraction, nous la voyons faire un relevé de la hauteur du soleil grâce au sextant improvisé, formé par l'alignement de son œil, de son gros orteil gauche et du soleil par rapport à la ligne d'horizon.

Une observation plus attentive permettra de se rendre compte avec quel professionnalisme celle-ci en profite pour tester le matelas et le confort du couchage.

Ainsi, le pied gauche levé formant un angle de 37° avec la jambe lui permet de prendre un appui plus conséquent sur la fesse droite, et par là même, de juger de la résistance du  matelas au test du poinçonnage.

Ainsi que cette petite description permet de s'en rendre compte, il est important, pour cette expédition à hauts risques, que les membres d'équipage soient pluridisciplinaires.

Ici, on peut se rendre compte du courage surhumain de notre mousse, qui n'hésite pas, harnaché comme un cap-hornier, à aller affronter les déferlantes au péril de sa vie.

Le sourire qui illumine ce visage buriné par les embruns et les rigueurs du climat, ne doit pas nous faire oublier les difficultés de cette vie d'errance et de dangers permanents.

   Le skipper

Retour

Le second