Accueil Odyssée CROTONE


Le 2 octobre  à 12h00 arrivée à Crotone. (hé non, ce n'est pas Corfou)

Nous avons été obligés d'écourter notre navigation. 
En partant de Reggio, après 5 heures de moteur par mer calme, un cliquetis désagréable et annonciateur d'emmerdements majeurs, monte de la
cale.
J'ouvre le compartiment moteur et constate que le  cliquetis est produit par le démarreur en partie dévissé qui frotte sur le volant moteur. Après avoir stoppé le moteur, je resserre les boulons de fixation du démarreur. 
Une fois la tache terminée, avant de redémarrer le moteur je vérifie les autres boulons et m'aperçois que les boulons tenant les silentblocs avant sont tous cassés !!! Le moteur ne tient sur les silentblocs que par miracle.
Il m'est impossible de réparer en mer, les boulons étant cassés au ras du bloc moteur.
Nous devons nous dérouter vers le port le plus proche afin de réparer dans de bonnes conditions.


Bien entendu il est hors de question de faire tourner le moteur. Nous hissons donc les voiles par calme plat devant le cap Spartivento . A 17h, nous nous déroutons sur Crotone par un vent de force 0 à une vitesse de 0.11 N !!!
Jusqu'à 4 h du matin, nous tirons des bords inutiles pour essayer d'attraper d'hypothétiques risées, .. que nous finissons par trouver et qui nous permettent de multiplier notre vitesse par 20 !!!! C'est à dire à environ 2,5 N....
Pendant la journée du 1er Octobre, nous flânons par calme plat en écoutant pousser nos cheveux... De temps à autre une bande de petites bonites (qui refusent obstinément de mordre à nos lignes de traîne), quelques dauphins ou autres poissons volants viennent rompre la monotonie de l'exercice.
A la nuit tombée, nous arrivons au niveau du golfe de Squillace . Chaque fois que je suis passé devant ce golfe je me suis pris un coup de vent, mais cette fois-ci, vu le marais barométrique, je pense qu'il y aura exception à la règle... Grosse erreur.....

Vue du port de Crotone. Pas vraiment encombré...
Nous n'avons pas eu de difficultés  à accoster à la voile...

 
Vers 21h Le vent forci régulièrement par le travers, nous obligeant à prendre un ris dans la grand-voile, puis remplacer le génois par le foc 1 . Nous enlevons l'artimon lorsque le vent atteint les 30 N dans les rafales et continuons notre route sous foc 1 et GV arisée à une vitesse enfin correcte de 8 à 8,5 N !! 
Bon le golfe de Squillace n'a pas failli à sa réputation... début de nuit un peu agité, mais pas de casse.. supplémentaire.
Vers Minuit le vent retombe. Dommage. Nous assistons à un coucher de lune orange. 
Le 2 Octobre au matin, un vent régulier de 15N nous permet de tenir une moyenne de 5N...Les 3 lignes de traîne n'ont pas aimé le coup de vent de la veille. Tout est emmêlé ! 
Pendant que nous démêlons les lignes, 3 "Hydroglisseurs" militaires (dignes de la guerre des étoiles) montés sur trois patins verticaux de plusieurs mètres de haut et filant à plus de 40 N viennent nous passer au ras du pavois pour nous impressionner (c'est réussi) et filent aussi vite qu'ils sont arrivés. Que la force soit avec nous !
A midi, après une étape de 140 M, nous arrivons enfin au port et accostons en douceur sous artimon et trinquette. 

Heureusement le port est assez désertique et la place ne manque pas pour manœuvrer. (voir vidéo 3 M)

Au port nous trouvons Miss Saphia, avec Denis, Monique et Frédéric, le bateau que nous devions rattraper à Corfou !
Le lendemain, après une bonne nuit de repos, nous attaquons les travaux, qui vont durer 4 jours !!!

Le 6 octobre à 11h le bateau enfin réparé, nous mettons le cap sur Corfou. 
 

Les petits bricolages de l'escale

  
Démontage du moteur, extraction des vis cassées, perçage et filetage du bloc moteur au diamètre supérieur, réparation de la poulie d'alternateur d'hélice, remontage et réalignement du moteur.
Pendant 4 jours nous avons l'inverseur sur la table du carré!!! (ça perturbe un peu l'apéro...)
  

Précédent

Retour carte générale

Suivant