Accueil Odyssée CALABRE

Hormis le détroit de Messine et la vue sur l'Etna dans sa partie sud-ouest, la côte de Calabre est peu attrayante et n'incite pas à flâner. 

Quelques rares ports loin de toute civilisation et sans aucun autre intérêt que d'être de bons abris, permettent cependant de couper la navigation, et éviter de passer le golfe de Squillace de nuit  (Salina Ionica et Roccella Ionica).

De Crotone on peut couper le golfe de Tarente et faire une escale, avant de traverser sur la Grèce, en bas du "talon" dans un petit port charmant des Pouilles qui se nomme Santa Maria Di Leuca.

Précédent

Retour carte générale

Suivant