Accueil Odyssée ARBATAX


Après deux escales sans grand intérêt à Porto Cervo et Olbia, nous arrivons à Cala Gonone, où dans l'entrée du tout petit port sillonné par une myriade de zodiacs, nous nous retrouvons en panne de timonerie.... Branle-bas de combat pour installer la barre franche de secours, en jouant sur le moteur seul pour éviter les quais et les zodiacs. Une fois la barre franche installée, nous préférons continuer jusqu'à Arbatax où il y aura plus de possibilité de réparation. Après examen, je constate une rupture de la canalisation de cuivre de la timonerie hydraulique due aux frottements engendrés par les vibrations du moteur.

Le 5 août à 14h30 nous arrivons à Arbatax, 

Le port est en travaux d'agrandissement et il y a peu de places pour les bateaux de passage. L'endroit est assez sympathique. Arbatax n'est que le nom du port de la ville voisine qui se nomme Tortoli, mais on y trouve tous les commerces d'un vrai village.


 

Sur la digue du port les bateaux de passage ont transformé le mur de pierres en gigantesque  fresque. Chacun y est allé de son petit dessin avec le nom du bateau et la date de l'escale.
L'ensemble donne une ambiance assez sympathique de grande famille des voyageurs. 
Nous cherchons le dessin exécuté par des amis qui étaient passés ici sept ans plus tôt, et finissons par le trouver sous le phare d'entrée du port. Petit clin d'œil du passé au présent.

L'arrivée dans ce port marque pour moi le véritable début de notre croisière. Cette sensation est sans doute due en partie, à l'ambiance apportée par ces fresques murales, mais plus encore par le fait que nous venons de sortir de nos zones de navigation habituelles.

 
Christian et Alexandre qui nous accompagnaient depuis Bonifacio nous quittent ici. les congés sont terminés pour eux.
Nous attendons dans quelques jours une amie et sa fille de 5 ans qui viennent aussi nous accompagner un bout de chemin. 
En attendant leur arrivée, j'en profite pour faire les réparations sur la timonerie.

Pour ce faire, je fais plusieurs aller-retour en bus à Tortoli afin d'acheter le nécessaire. La ville est très agréable, et je trouve facilement les pièces dont j'ai besoin.
La timonerie est rapidement réparée, et j'ai maintenant quelques pièces de rechange.

Nous n'avons toujours pas effectué la compensation du compas, et j'aimerais que cela soit fait avant de traverser sur la Sicile. 
Je me mets donc à la recherche d'un professionnel dans le port commercial. Si je ne le trouve pas ici, il faudra impérativement que je le fasse à Cagliari.
Mes recherches m'emmènent chez un pilote dont c'était le travail, mais qui est à la retraite. Après quelques minutes de discussion, il accepte de le faire, mais bénévolement !! 
Il ne veut plus travailler, mais sa conscience professionnelle lui interdit de nous laisser partir sans compas compensé. Et oui, ça existe encore ...

 
Le lendemain il vient sur le bateau avec ses instruments, ses tables, et après 3 heures de manœuvres dans l'avant port, et de bricolage du compas, me rend un compas compensé et une courbe de déviation en bonne et due forme.
Pour le remercier de sa gentillesse nous lui offrons volontiers 2 bouteilles de Bordeaux.

Exotique : Au port nous faisons la connaissance d'un constructeur amateur corse qui, avec sa femme et ses trois enfants, veut se rendre en Israël et suivre la route de St Paul...(dixit)
Deux jours plus tard il décide de prendre la mer pour traverser directement sur Messine alors que je venais d'entendre un avis de vent fort sur la zone. Lorsque je lui en parle il me répond qu'il n'écoute jamais la météo et ne compte que sur la protection de Dieu...
J'ai eu de ses nouvelles quelques mois plus tard, en Turquie où j'ai appris que son bateau était allé à la côte alors qu'il l'avait laissé au mouillage aux bons soins de son protecteur habituel.... Ce devait sans doute, être son jour de congé...

Aujourd'hui 18 août, c'est l'arrivée de nos amies, Patricia et Noemy, et le premier anniversaire de notre fille. Grande journée à bord. La reine du jour est Coralie qui ne comprend pas vraiment tout ce remue-ménage, mais qui est très contente de voir un autre enfant.

  Le 19 Août à 10 h départ pour Marina Piccola, au sud Sardaigne. voir vidéo (3.7 Mo)
 

Les petits bricolages de l'escale

  • Réparation de la timonerie hydraulique.

  • Compensation du compas.

  • Finition des rideaux.

précédent

Retour carte générale

Suivant