Accueil Croisière SIVOTA

Le 5 Novembre, nous avons quitté Nidri par une pluie battante sur une mer d'huile. 
La pluie étouffant tous les autres bruits donnait à notre petite navigation une atmosphère automnale ouatée. Il ne manquait plus qu'un feu de cheminée....

La mer blanchie par le crépitement des gouttes, la visibilité réduite à quelques mètres, l'absence d'autres bateaux, nous annonçaient la fin de la saison. Il nous fallait absolument trouver un endroit où passer l'hiver.
Nous voulions un port où nous serions en sécurité au point de vue météo, près d'une petite ville où nous pourrions faire les courses et rayonner en bus pour visiter le pays.


Cela excluait les petites îles quasi désertes en hiver. Nous voulions un accès facile au continent, et pour le moment le seul endroit qui aurait pu convenir était le village de Lefkas, mais le mouillage sur fond d'algues de très mauvaise tenue ne nous permettait pas de nous absenter du bateau en toute quiétude.

Après une navigation de quelques miles, Nous arrivons dans la baie de Sivota, au sud de Lefkas, où nous mouillons devant les quelques maisons du village. 
L'endroit est bien abrité et très calme... trop calme. Pas âme qui vive.

  

Nous mouillons dans une baie déserte, face à un quai désert. Nous déjeunons face à un décor, qui avec la pluie est légèrement bluesogène. (générateur de blues)
Ce n'est pas ici que nous hivernerons. 

Une fois notre repas terminé, 

 

  

  Le 5 Novembre à 14h, nous levons l'ancre en direction de Fiskardo.

  
LES TRACES D'ULYSSE

D'après l'archéologue Wilhem Dorpfeld, Lefkas serait la véritable Ithaque d'Homère, et la baie de Sivota le lieu où les Phéaciens débarquèrent Ulysse.
  

précédent

Retour carte générale

Suivant