Accueil Croisière PAROS

 
Le 10 mai à 13h00 nous mouillons dans le petit port de Naoussa, sur l'île de Paros.

Nous sommes partis de Syros avec un ciel bas et couvert qui n'a pas tardé à déverser généreusement ses flots, trop longtemps retenus. 
Heureusement le vent ne s'est levé du sud que lorsque nous avons embouqué la profonde baie de Naoussa où nous en étions abrités. Il est rapidement monté à 25 Nœuds.
Le port est tout petit et nous y entrons délicatement. (voir vidéo.2.4Mo). La seule place disponible se trouve sur les enrochements du môle d'entrée. Obligation de prendre l'annexe pour descendre. Nous faisons la manœuvre de mouillage sous une pluie battante en essayant de n'accrocher personne.
Le port est petit, mais propre. L'eau y est claire des poissons de toute taille et des oursins y ont élu domicile. C'est bon signe.


Le lendemain matin, le soleil étant revenu, nous allons visiter le village. Il  est animé et sympathique. Bien plus vivant que Syros. Les restaurants sentent bon le poisson grillé et les fines herbes. 
Ici nous sommes sur l'île qui a fourni depuis la Grèce antique jusqu'à la renaissance, le célèbre marbre blanc de Paros dans lequel étaient taillées les statues et les pierres des plus beaux monuments Européens. Même le tombeau de Napoléon est fait, parait-il, avec le marbre de l'île. Les carrières y sont de nouveau exploitées de nos jours, et sur toute l'île les petits murets délimitants les propriétés sont faits des déchets de ce marbre.
Nous nous rendons en bus à Parikia, la ville principale, sur la côte ouest. Très touristique. C'est ici que les ferries débarquent leurs contingents de touristes.


Cette île nous plait bien et nous la visitons en bus pendant 4 jours, mais même les meilleures choses ayant une fin,

  Le 14 mai à 9h30 nous levons l'ancre et mettons le cap sur HéraKlia, petite île au sud-est de Paros.

précédent

Retour carte générale

Suivant