Accueil Odyssée DETROIT DE MESSINE

 

Nous entrons dans la passe et voguons angoissés. Nous avons d'un coté la divine Charybde et de l'autre Scylla.
...Mais tandis que nos yeux regardaient vers Charybde d'où nous craignions la mort, Scylla nous enlevait dans le creux du navire six compagnons.


D'après Victor Bérard, Le détroit de Messine serait le théâtre de Charybde et Scylla. 
Les courants importants du détroit favorisent l'apparition de tourbillons de surface qui auraient pu inquiéter les navigateurs de l'age du bronze.

Mais compte tenu de la largeur du détroit (plus de 3500mètres au plus étroit), il semble facile pour un petit bateau (une galère de l'époque ne dépassait pas 30 m) de passer loin des deux cotes et ainsi éviter Charybde et scylla.

Néanmoins, un tourbillon existe bel et bien près de la cote Sicilienne (mais il ne présente aucun danger pour la navigation), et en face un village se nomme Scilla...

A cet endroit, Ulysse après son escale d'un an chez Circé, perd six de ses hommes d'équipage, dévorés par Scylla alors que le navire s'approchait un peu trop de la terre pour ne pas sombrer dans le gouffre Charybde. 

Ulysse y reviendra contre son gré quelques semaines plus tard, seul sur une épave et manquera de sombrer définitivement dans Charybde. Accroché à une branche de figuier surplombant le gouffre, il attendra que les eaux se calment pour se laisser choir sur une épave rejetée par Scylla et dériver neuf jours et neuf nuits avant d'aborder sur l'île de Calypso où il séjournera sept longues années.

Étape précédente

Retour à la carte

Étape suivante